Comment booster les conversions du site d un restaurant ?

Aujourd’hui, vous êtes dans la situation suivante : vous avez un restaurant (ou un client qui a un restaurant) avec un site web qui lui est dédié. Et vous voudriez bien améliorer vos taux de conversion : améliorer le taux de réservation, le taux d’appel, etc. pour avoir comme finalité une croissance de votre clientèle.

Voici donc 9 conseils, destinés autant pour le site de la boulangerie du coin que pour le restaurant cinq étoiles, pour devenir le Gordon Ramsay ramsay_smiley de votre site web : améliorer sa visibilité , faire baisser son taux de rebond et enfin faire plaisir à de nouvelles bouches :

1- Embaucher un photographe professionnel

Et oui, il faut savoir que si un visiteur visite votre site, c’est en premier lieu pour avoir plus d’informations. Le site web d’un restaurant est la devanture virtuelle qui permet l’accès à l’information pour ceux qui ne sont pas physiquement sur place, devant le restaurant. Et ici, l’information principale est votre produit. C’est un des facteurs qui permet de vous différencier d’un restaurant concurrent, en mettant en avant votre unicité et votre talent.
Prenons par exemple un internaute qui visite votre site, il n’a peut-être pas encore faim (probablement digère-t-il le clafoutis aux courgettes du midi). Vous avez peu de photos sur votre site ou alors vous en avez mais de mauvaise qualité ou réalisées dans l’amateurisme total. Le visiteur a donc peu envie de se déplacer à votre restaurant, puisque les photos de vos produits ne sont pas flatteuses.

max-blog-post5-1
La vache, ça donne pas envie… [Source]

C’est le but des photos : donner envie au client de se déplacer chez vous. Elles sont capitales pour un site de cette thématique et la tendance de cette même thématique depuis quelques années est aux sites fullscreens, avec de belles photos en quantité. Il est donc important d’utiliser les talents d’un photographe professionnel pour mettre en valeur vos produits et donner ainsi l’eau à la bouche aux visiteurs.

max-blog-post5-2
Là, tout de suite, ça donne faim ! [Source]

La recette est donc simple ici : faites faire de belles photos de vos beaux produits pour déclencher un sentiment d’envie et d’appétit chez le visiteur. Voici quelques exemples de sites Awwward winners dans la catégorie « Restaurant » et qui donnent faim :

max-blog-post5-5
max-blog-post5-4
max-blog-post5-3

2- Fournir plus de détails sur votre Menu

Lorsqu’un potentiel client visite votre site, fournissez avant tout un menu mis à jour, avec les plats actuels, les promos en cours et aussi plus de détails sur les plats. Vous avez la possibilité de fournir plus d’informations dans cette partie sur votre site que sur votre menu papier en restaurant, donc profitez-en !

max-blog-post5-6

Il peut ainsi s’agir de détails tels que la composition des plats, la méthode de réalisation, une vidéo de making-of, la présence ou non d’allergènes, un tri des plats (un tri autre que Entrées, Plats, Desserts), des photos descriptives.

3- Utiliser les Réservations en ligne

Même si notre ère actuel favorise toujours les réservations par appel téléphonique, les réservations en ligne vous permettent d’offrir un autre moyen de réservation pour les clients.
Si vous me dites que de tels systèmes sont très chers ou réservés à de gros restaurants, et bien je vous dis que vous vous trompez, petit coquin ! lignac_smiley

max-blog-post5-7
Exemple avec Opentable

Si vous êtes ou disposez de développeur compétent, un système basique de réservation en ligne est relativement simple à développer : il ne s’agit ni plus ni moins que d’un formulaire avec certains champs, qui enregistre l’envoi dans la BDD et l’affiche dans le Back-Office du site, qui déclenchera alors une alerte email par exemple sur le smartphone ou l’ordinateur du restaurateur.
Et si vous êtes sur WordPress, vous avez de nombreux plugins tels que BookingseasyReservations, Restaurant Reservation, Restaurant Manager

4- Indiquez toutes les informations pratiques possibles

Personnellement, il m’est déjà arrivé de ne pas aller à un restaurant car le site web ne m’indiquait pas comment le trouver (ça peut sembler dingue un tel oubli) ou pas assez précisément. Donc en plus de votre localisation, ne soyez pas avare de détails pratiques, tels que les horaires d’ouvertures, les jours de promotion, un plan Google Maps voir Street View, la prise en charge des différents moyens de paiement…
Mettre autant de détails est une chose que sûrement peu de vos concurrents locaux font et vous avez donc une chance de vous démarquer des autres. Évidemment, ces détails doivent être inscrits sur les autres sites où votre site est inscrit, tels que Google Local, Facebook, TripAdvisor, LaFourchette…

5- Faites du Community Management

Si votre restaurant s’y prête, n’hésitez pas à vous inscrire sur les principaux réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Google+. Non seulement cela renforce votre visibilité, mais aussi vous rapproche de vos clients. Faites des promotions pour Facebook uniquement par exemple, pour favoriser le partage de votre actualité. De plus, n’hésitez pas à intégrer ces réseaux sociaux dans votre site (par exemple, une page dédiée aux promotions sur Facebook ou encore les dernières actus de votre fil Twitter).
Pour ouvrir votre restaurant au monde, ne faites pas l’autruche et adaptez-vous. Cela inclut donc les réseaux sociaux, incontournables aujourd’hui.

6- Une Newsletter pour rappeler que vous existez

L’axe de la newsletter permet de marquer des points dans la fidélisation, autant que pour les réseaux sociaux. Cela vous permet d’avoir une base de clients majoritairement fidèles et intéressés par votre restaurant. Pour avoir une base de cette qualité, il ne faut surtout pas forcer les visiteurs à s’inscrire sur votre liste. Encouragez-les, via l’obtention d’une promotion sur l’addition par exemple dans le cas d’une inscription. Vous pouvez également profiter de votre présence physique (votre restaurant donc) pour mettre à disposition des clients un moyen de s’inscrire à la newsletter à la fin du repas (une tablette vers le comptoir par exemple). Cela vous offre ainsi un second point de conversion pour votre newsletter.

max-blog-post5-8

Au niveau des moyens concrets, vous avez de nombreuses solutions comme MailChimp ou MailPoet (pour WordPress).

7- Renforcez votre visibilité avec les sites thématiques

En plus de renforcer votre visibilité, la présence de votre site dans les nombreux sites thématiques dédiés au restaurant (tels que la Fourchette, TripAdvisor, Linternaute.com…) ajoute de nouveaux moyens d’expression de vos clients (les avis notamment). C’est équivalent à la multiplication virtuelle de votre devanture dans tous les coins de la ville.

8- Inscrivez-vous à Google Local My Business

Cela renforce de nouveau votre visibilité. Google Local permet de diffuser vos informations pratiques, vos photos de plats ou intérieures… liées à votre localisation sur Google Maps. Et si vous avez un compte Google+, c’est le bingo thatsabingo_smiley puisque vous pouvez associer les posts de votre page Google+ avec votre page Google Local.

google-plus-local1

9- Rendez votre site Responsive

C’est peut-être l’un des points les plus importants. Un site responsive est obligatoire dans ce secteur aujourd’hui. Selon un sondage Nielsen (1500 participants), un site non compatible mobile vous prive d’une grande partie de conversion potentielle.
Ce sondage indique ceci, dans le cadre d’une recherche de restaurant :

  • 64% des utilisateurs de smartphone sont convertis dans l’heure, 44% pour les utilisateurs de tablette.
  • +75% de l’accès aux informations du restaurant se font sur le chemin (50% de cette activité dans la voiture).
  • Les utilisateurs de tablette sont plus enclins à regarder les avis et les menus, tandis que les utilisateurs de smartphone tendent à regarder plus souvent la localisation et les informations pratiques.
  • 95% des utilisateurs de smartphone ont au moins une fois utilisé ce dernier pour une recherche de restaurant.

Et encore, ce sondage date d’octobre 2012 ! Avec l’engouement croissant des smartphones qu’il y a eu depuis jusqu’à aujourd’hui, on comprends qu’avoir un site qui accueille les smartphones est une chose indispensable si vous souhaitez améliorer vos taux de conversion.

max-blog-post5-9bis

Conclusion

Pour booster son taux de conversion, il faut en résumé être actif sur le suivi des réseaux sociaux et des sites thématiques, tout en optimisant son site web et l’accès à l’information. Aujourd’hui, encore 64% des sites français ne sont pas du tout compatibles mobiles. Bien que le Google Mobile Update du 21 avril a fait plus de peur que de mal, ne pas avoir un site web adapté aux mobiles pour son restaurant aujourd’hui laisse l’occasion à vos concurrents de vous dépasser. C’est comme si vous agitiez un panneau clignotant de 7x7m signalant « Vous pouvez faire mieux que moi ». On va éviter, non ? spears_smiley3

 

Sources : webmarketingToday, HFR (smileys), Awwwards

Envoyer un commentaire